Hippolyte CHAUVIERE

Hippolyte CHAUVIERE

hippolyte-chauviere-9.jpg

Né le 8 mars 1869 à Landevieille.

Décédé à Saint-Gilles-sur-Vie le 8 novembre 1966.

Fils de Hippolyte Chauvière et de Hortense Gautreau.

Maire de Saint-Gilles-sur-Vie de Mars1937 à Octobre 1947.

Le mandat de Mr CHAUVIERE a surtout été marqué par la guerre 39/45 avec l'occupation allemande et son cortège de privations notamment alimentaires. les "cartes" donnaient droit à une petite quantité de denrées (100 gr de pain par jour et 250 gr de viande par semaine).

En mai 1937, la commune logea dans des baraquements, route des Sables, et jusqu'en 1939, des réfugiés espagnols venant de Bilbao et de Santander. Le quartier a gardé le nom de "Bilbao".

Comme il fallait faire face aux dangers de la guerre, un gros effort fut fait dans le domaine de défense contre l'incendie..

En juin 1939 : modernisation de la pompe à incendie (avec participation de Croix-de-Vie).

En décembre 1941 : achat (avec Croix-de-Vie) d'une sirène d'alerte et d'un chariot muni de deux extincteurs.

En mars 1946 : achat d'une moto-pompe.

Notons aussi la création d'une "soupe populaire" en 1945 et qui dura jusqu'en 1955, année où sévit une sécheresse exceptionnelle qui mit à sec les trois puits communaux : 8 bornes fontaines publiques seront installées pour alimenter la population en eau potable.

En 1942, ouverture d'un cours complémentaire de filles pour les élèves de Saint-Gilles, Croix-de-Vie et Saint-Hilaire. Ceci, à la demande de Mr Edmond Bocquier.

Sur le plan urbanisme, signalons l'aménagement d'un terrain d'éducation physique, en 1942, les travaux d'amélioration du pont, l'allongement du quai d'accostage jusqu'à la passerelle.

Enfin pour l'anecdote, la commune fit l'acquisition; en mars 1946; de deux postes de TSF pour l'hôpital.

En 1943, achat de 85 manches de pelles et pioches et fabrication de 10 brancards pour la défense passive.

Bibliographie : infosville année 2000.